La Jaguar est une console de salon à cartouches (un lecteur de CD étant vendu séparément), disposant d’une ludothèque limitée, et qui n’a pas connu un grand succès.

atari-jaguarEn 1990, Flare Technology (société fondée par Martin Brennan et John Mathieson, et financée par Atari) déclare pouvoir produire de manière rentable une console supérieure à la Megadrive et à la Super Nintendo. Atari accepte immédiatement et la machine est lancée en 1993 pour 250 £ avec un accord de construction de 500 millions de dollars avec IBM.

Ce système 64 bits voit sa campagne publicitaire axée sur sa supériorité par rapport aux systèmes 16 bits existants. Si au départ les ventes sont bonnes, grâce à l’absence de réelle concurrence, elles déclinent rapidement faute de bons jeux. Le système de programmation est difficile d’accès pour les développeurs, et le matériel contient de nombreux bogues, notamment un qui stoppe les processeurs avec un code spécifique exécuté en mémoire. La sortie de la PlayStation et de la Saturn sonnent le glas de la Jaguar en 1995.

Dans un dernier effort pour sauver la Jaguar, Atari essaye de faire valoir que la Jaguar est la seule console 64 bits (la PlayStation et la Saturn étant des 32 bits), causant une controverse (en effet, pour certains, les deux processeurs 64 bits de la Jaguar ne sont rien de plus que des accélérateurs graphiques) : son processeur graphique est un 32 bits et son CPU un 16 bits. Cette tentative désespérée est inutile, et la Jaguar termine rapidement sa courte carrière.

Beaucoup de périphériques ont été annoncés, comme un modem vocal ou un casque de réalité virtuelle, mais seuls quelques-uns furent effectivement produits : le Jaguar CD (un lecteur de CD) et le JagLink, un système de réseau entre deux consoles.

Néanmoins depuis 1996 des jeux sortent encore et la jaguar a une scène de développement amateur encore vivante.

FICHE TECHNIQUE
Sortie  1993
Constructeur  Atari
Processeur  Motorola 68000 (16 bits) cadencé à 13,3 MHz + GPU (RISC 64 bits) + DSP (RISC 32 bits) cadencés à 26,6 mhz
ROM  128 ko ( pour la console ) et 6 Mo pour les cartouches
RAM  2 Mo
RAM video  non
Résolution  1376×576 (RGB)
Palette  16 millions de couleurs (24 bits) avec codage 32 bits
Couleur 
Sprites 
Audio  12 voies stéréo qualité CD 16 bits 44,1 KHz
Support  cartouches (6 Mo max), CD en option
Dimensions  L : 24,6cm P : 25,1 cm H : 5,5 cm
Poids  1080 grammes
Ecran 
Alimentation  9 volts / 1,2 ampère
Autonomie 
Prix de lancement  1700 FF ( 2190 FF en novembre 1994 chez Techno Service, Score Games et Espace 3 )
Grands classiques  Alien vs Predator, Rayman, Doom, Iron Soldier…