La réponse d’Atari face à la Game boy de Nintendo. Avec son écran couleur et ses jeux de qualité, elle avait tout pour plaire…

atari-lynxIl était possible d’inverser l’écran pour jouer en tant que gaucher et jouer jusqu’à 7 en réseau. Les capacités techniques étaient plus performantes que celles de la Game Boy, mais cette dernière possédait une très bonne autonomie et de nombreux jeux, contrairement à la Lynx qui était trop gourmande en piles et qui n’avait que peu de hits dans sa ludothèque.

A noter que, pour tenter concurrencer la GB, Atari lança le 24 septembre 91 le défi LYNX lors d’une « pin’s party » (c’était la grande mode du pin’s à cette époque…) à l’espace Cardin.
Le but était simple: chaque boite de jeu comportait 2 pin’s; un gros à l’image du jeu en question et un plus petit avec les logos Lynx et Atari, le premier valant 4 fois le second. Les joueurs devaient les miser sur l’épreuve de leur choix du jeu de leur choix. le gagnant remportant la mise. Naturellement, les échanges était possible et certains pin’s sont plus rares que d’autres, mais d’une maniéré générale, leur prix n’est pas très élevé.

FICHE TECHNIQUE
Sortie  1989
Constructeur  Atari
Processeur  8 bits MOS 65C02 cadencé à 3.6 MHz
ROM 
RAM  64 Ko
RAM video  16 bits 16 MHz avec gestion des zooms
Résolution  160×102 points en 16 couleurs (480×102 pixels max en théorie)
Palette  4096 couleurs
Couleur 
Sprites 
Audio  4 voies mono
Support  cartouches 128 Ko à 1 Mo
Dimensions 
Poids  510 g
Ecran 
Alimentation 
Autonomie 
Prix de lancement  1490 FF
Grands classiques  Shadow Of The Beast, Super Skweek, Toki…