Le jeu peut-il améliorer l’attention et aider à la croissance du cerveau ?

Chaque fois que nous écoutons le mot jeu ou les joueurs, l’opinion populaire est que les jeux ruinent les enfants. Ils restent toujours attachés à l’ordinateur ou au mobile et ne se livrent pas à des activités parascolaires. La plupart des parents utilisent la main sévère pour empêcher leur enfant de jouer aux jeux et le forcer à étudier ou à jouer à l’extérieur. Leur opinion n’est pas totalement fausse, car les exercices physiques sont vraiment intéressants pour la croissance de l’esprit et du corps. La personne reste en forme et mène une vie saine. Cependant, saper totalement le jeu est tout simplement faux. Selon la nouvelle étude, les scientifiques découvrent de nouvelles découvertes selon lesquelles le jeu peut augmenter le taux de croissance du cerveau. Les nouvelles peuvent choquer certaines personnes, mais si vous remarquez le schéma, vous verrez que le jeu nécessite que la personne ait des réflexes rapides pour tuer l’adversaire ou entende attentivement et prévienne leurs prochains mouvements en faisant appel aux sens. La découverte était donc une question de temps et pas complètement choquante. Mais pour s’apercevoir, la recherche sur les nerfs enchevêtrés a été téléchargée dans Journal frontier et les chercheurs ont appuyé leurs affirmations sur des faits et des chiffres prouvés.

L’étude officielle a été menée par des scientifiques chinois et a révélé que le jeu pouvait réellement améliorer la croissance du cerveau humain. Ils ont dit que le groupe de joueurs était capable de filtrer les informations supplémentaires et de rester concentré sur le sujet sans trop de difficulté. Pour étayer la théorie avec les faits, les scientifiques ont effectué des recherches sur environ 29 personnes. Ils ont divisé le groupe de joueurs et de non-joueurs. Les joueurs qu’ils ont recrutés étaient des professionnels et participent depuis un moment déjà à l’événement E-sports. D’autre part, les non-joueurs sont ceux qui jouent peu ou pas du tout et aiment passer leur temps loin des jeux.

Les scientifiques ont effectué le test d’attention visuelle sélective. Le test a pour but d’évaluer les personnes sur leur capacité à effectuer la tâche désignée avec toutes les autres routines moins importantes. Dans quelle mesure une personne peut-elle hiérarchiser les tâches importantes des tâches moins importantes? Traiter le multitâche et filtrer les informations excessives montre à quel point une personne utilise bien son cerveau et les scientifiques pensent que si une personne peut gérer plusieurs tâches à la fois, elle utilise son cerveau de la manière la plus efficace qui soit.

Différentes tâches ont été conçues pour évaluer l’activité cérébrale et un appareil d’électroencéphalogramme a également été utilisé pour cartographier les lectures du cerveau. Les participants ont été amenés au centre de test et ont dû s’asseoir devant l’écran de l’ordinateur. Les participants ont visionné un carré au milieu de l’écran et, à un moment très éclairé, un deuxième carré apparaîtra n’importe où sur l’écran et les participants devaient indiquer la position exacte par rapport à celle du milieu. Le groupe de joueurs a passé le test avec brio. Ils se sont même moqués du test alors qu’ils anticipaient ce genre de flashes rapides dans leurs jeux et agissaient en conséquence. Cependant, le groupe des non-joueurs avait dû faire face à la difficulté au début parce que le popping était inhabituel et qu’ils n’avaient jamais fait ce test rapide. Leur cerveau n’était pas capable de traiter l’information rapidement. Après les premiers résultats, groupe de non-joueurs a dû jouer dans la ligue des légendes pendant presque une heure et repasser le test d’écran. Dans une légende de légendes, ils ont observé un mouvement soudain similaire, avec des ennemis attaqués depuis des endroits inattendus. Après une mort, leur cerveau a commencé à lire la situation et à agir pour sauver des vies. Après une heure de jeu, les résultats ont été choquants, les non-joueurs étant presque égaux aux joueurs et il n’y avait pas une différence de score aussi grande qu’avant. La machine EEG confirme clairement l’augmentation de l’activité cérébrale et nous pouvons dire que les non-joueurs peuvent rivaliser pour les joueurs, pas à un certain niveau. ils ont constaté un mouvement soudain semblable à celui observé par des ennemis attaqués depuis des endroits inattendus. Après une mort, leur cerveau a commencé à lire la situation et à agir pour sauver des vies. Après une heure de jeu, les résultats ont été choquants, les non-joueurs étant presque égaux aux joueurs et il n’y avait pas une différence de score aussi grande qu’avant. La machine EEG confirme clairement l’augmentation de l’activité cérébrale et nous pouvons dire que les non-joueurs peuvent rivaliser pour les joueurs, pas à un certain niveau. ils ont constaté un mouvement soudain semblable à celui observé par des ennemis attaqués depuis des endroits inattendus. Après une mort, leur cerveau a commencé à lire la situation et à agir pour sauver des vies. Après une heure de jeu, les résultats ont été choquants, les non-joueurs étant presque égaux aux joueurs et il n’y avait pas une différence de score aussi grande qu’avant. La machine EEG confirme clairement l’augmentation de l’activité cérébrale et nous pouvons dire que les non-joueurs peuvent rivaliser pour les joueurs, pas à un certain niveau.

Les résultats ont été un choc car la marge de comparaison était si mince. On peut dire que les non-joueurs avaient le potentiel, mais ils ne cherchaient pas à jouer aux jeux et lorsque l’occasion se présentait, leur cellule cérébrale ajustait automatiquement les performances en fonction du jeu. L’étude n’a été menée que sur 29 personnes. Il existe donc un risque d’erreur. Cependant, la machine EEG soutient clairement l’affirmation selon laquelle le jeu peut améliorer l’activité cérébrale et les pouvoirs de cueillette d’une personne.

Nos systèmes éducatifs sont si difficiles de nos jours que ceux qui manquent de concentration ne peuvent jamais survivre dans un environnement difficile. Si vous souhaitez compléter les études, vous devez rester concentré sur le seul objectif, à savoir l’étude. Lorsque vous jouez à des jeux vidéo tels que PUBG et Call of duty, nous négligeons souvent les petits changements graphiques mais nous nous concentrons plutôt sur les ennemis. Le processus consistant à se livrer à des combats avec seulement des ennemis et à filtrer d’autres détails graphiques tels que l’arrière-plan, l’herbe, la rivière et le ciel aide le cerveau à surcharger les informations sensorielles et à ne traiter que les plus importantes.

Ainsi, les scientifiques prétendent que les joueurs ont une capacité spéciale. Ils peuvent trouver une personne dans la foule ou conduire la voiture dans le trafic beaucoup plus efficacement que les non-joueurs. Donc, les indices sont là et les scientifiques ont dévoilé les faits en utilisant l’attention visuelle. Lorsque vous jouez au jeu, vous écoutez au casque, votre main gauche sera sur le clavier et votre main droite, la souris. Les yeux seront collés à l’écran en attendant que l’ennemi apparaisse ou fasse le moindre mouvement. Chaque fois que l’ennemi est repéré, tous les nerfs commencent à fonctionner simultanément pour en finir avec l’ennemi. Donc, dans le jeu, nous faisons le meilleur du multitâche et la raison même qui prouve que le jeu peut augmenter la croissance du cerveau et peut aider la personne à rester concentrée sur un objectif.

Donc, pour un bénéfice maximum, nous devons faire de la place pour les jeux et les exercices sains. De cette façon, nous pouvons prendre soin à la fois de l’esprit et du corps.

Share